Les Régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule Région depuis le 1er janvier 2016.
Les données économiques de ce site concernent essentiellement le périmètre de l'ancienne région Midi-Pyrénées et sont en cours de mise à jour.
Accueil
Contactez-nous pour votre projet
Je souhaite m'implanter / me développer en Midi-Pyrénées Je veux créer mon entreprise en Midi-Pyrénées Je cherche à transmettre ou reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées
Notre Newsletter
Soyez informé de toute l'activité économique en Midi-Pyrénées.
S'inscrire

En 2014, Veso Concept redessine son avenir

Les matériaux éco-composites et les sports mécaniques, voilà les deux métiers de Veso Concept. C’est en octobre 2008 que David Hardy, chef de projets structure au sein de grands groupes industriels durant une quinzaine d’année et animé depuis toujours par une âme d’entrepreneur, a créé ce bureau d’études en ingénierie implanté dans la pépinière d’entreprises du Nogaropôle (Gers).

Les éco-composites au cœur d’un savoir-faire d’avant-garde

Veso ConceptA l’origine, en 2009, Veso Concept s’est lancé dans la réalisation d’objets conçus entièrement en matériaux éco-composites, mettant en œuvre de la R&D appliquée pour répondre aux problématiques concrètes de ses clients. L’entreprise a ainsi développé des éléments à destination de l’aéronautique et de l’automobile "Il s’agit, selon David Hardy, d’identifier un besoin client et de s’y investir pour créer des éléments qui ont une réelle application dans les secteurs tels que la mobilité, avec Citroën, Renault, ou l’aéronautique".

Parmi ses réalisations phares, Veso Concept a notamment développé, à la demande de Citroën, des "passages de roues" pour ses voitures de rallye. Il s’agit d’éléments alliant le lin, le liège et bambou, des composés verts adaptés aux compétitions qui se déroulent dans des environnements naturels. Ces éléments ont souvent tendance à se détacher lors des courses et restent sur le terrain, occasionnant une pollution bien réelle de ces espaces vierges, que le constructeur souhaiterait bien entendu éviter. Une fois de plus Veso Concept a su répondre à un besoin client particulier grâce à son savoir-faire dans les matériaux éco-composites. Après une longue expérience dans le domaine des sports mécaniques, Veso Concept a par ailleurs créé, UP’n’GO, une branche dédiée au sport mécanique, pour développer des systèmes électrotechniques embarqués et répondant à des problématiques de géo-positionnement et d’aide au pilotage.

Deux entités distinctes

En 2014, Veso Concept est engagé dans l’appel à projets de l’Union Européenne Clean Sky, dont le but est de faire émerger "un système aérien propre, innovant et concurrentiel". Avec l’ambition de créer un poste en R&D dès cette année. "Un petit laboratoire de recherche devrait ainsi voir le jour au sein de Veso Concept, mais l’idée est de continuer à collaborer avec les grands laboratoires toulousains. Nous ne souhaitons pas concurrencer ce qui est déjà en place, mais simplement devenir complémentaire, comme c’est le cas pour la chimie verte, déjà très implantée dans la région. Les besoins et les fonctions sont divers, l’intérêt est de définir le composé vert et le protocole pour obtenir la meilleure recette", précise David Hardy.

"Notre taille nous permet d’être flexibles et réactifs", ajoute le chef d’entreprise. Avec ses conceptions innovantes, Veso Concept a démontré sa capacité à remplacer les matières synthétiques par des biomatériaux. L’entreprise a capitalisé sur le design de ses produits, pour être toujours en avance sur son marché. En travaillant avec de Grands Groupes, elle a par ailleurs démontré qu’il est possible pour de très petites structures telles que Veso Concept de développer des produits de très haut niveau, aussi bien dans le domaine de la mobilité que dans celui de l’environnement.

En janvier dernier, Veso Concept a pu présenter le marché de la filière verte en mettant en avant des échantillons à forte technicité comme la raquette de ping-pong entièrement conçue en éco-composite. Cela lui a permis d’entrer en contact avec des prospects intéressés par le développement d’objets "verts".

Autre actualité forte de l’année, Veso Concept, qui a réalisé 100 000 € de chiffre d’affaires en 2013, travaille avec Midi-Pyrénées Expansion pour redéfinir sa structure d’entreprise et séparer les entités Sports mécaniques et Biomatériaux, dont les cibles sont très différentes. L’idée est de constituer deux identités distinctes et de rechercher des financements pour contribuer à leur développement, sans négliger l’ambition d’un développement à l’international. L’entreprise travaille avec des fournisseurs de matières "vertes" canadiens, américains et vietnamiens, mais ne vend pas pour le moment ses produits à l’international. "Nous envisageons l’export dans les cinq années à venir", conclut David Hardy.

Plus de précisions sur www.veso-concept.com & www.upngo.fr