Site in english
Accueil
Contactez-nous pour votre projet
Je souhaite m'implanter / me développer en Midi-Pyrénées Je veux créer mon entreprise en Midi-Pyrénées Je cherche à transmettre ou reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées
Notre Newsletter
Soyez informé de toute l'activité économique en Midi-Pyrénées.
S'inscrire

Airod Technologies : l’optimisation de la mécatronique

En 2002, Laurent Latorse est parti d’un constat simple : le développement de l’électronique depuis les années 90 a fait émerger des problématiques de fiabilisation des systèmes embarqués. Ce nouveau marché constitue le cœur de l’activité d’Airod Technologies.

Airod TechnologiesAvec un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros en 2013, Airod Technologies compte aujourd’hui 15 salariés. L’entreprise de Pinsaguel (31) développe trois activités : l’ingénierie mécatronique (bancs de test et ligne de production), la fabrication pour des tiers (production pour des clients sans usine) et ses propres produits (gamme complète de drones terrestres / volants).

Une banque de savoir-faire

En créant des bancs de test et des machines spéciales destinées aux usines, la société a ainsi développé des systèmes mécatroniques automatisés. "Actia recherchait par exemple des lignes de fabrication de groupes moteurs pour la Blue Car mise au point pour le Groupe Bolloré, explique Laurent Latorse. Cette ligne a été adaptée ensuite pour Renault pour la fabrication de la Zoé. Aujourd’hui, c’est General Motors qui s’est adressé à nous pour la conception d’un véhicule hybride. Les retombées de ce premier développement sont ainsi passées du national à l’international."

Suivant ce principe de réutilisation de savoir-faire développés sur des projets mis en œuvre pour des clients, Airod Technologies a créé une "banque" centralisant ces fonctions. L’idée est de réduire les coûts de développement en piochant des éléments dans cette banque en fonction des demandes. Airod Technologies ayant réalisé plus de 1600 projets durant ses 12 ans d’activité, l’entreprise estime que lorsque qu’un client formule une demande nouvelle, 40 à 60% du système existe déjà.

Un équipementier de niche

Airod Technologie fournit des systèmes mécatroniques aux plus grands industriels. Il ne s’agit pas de concurrence : là où Alstom ou Continental fabriquent des éléments par millions, où Actia se positionne sur une production se comptant plutôt en milliers de produits, Airod Technologies fabrique de son côté des centaines d’exemplaires. La société reste compétitive, car elle ne sollicite pas les mêmes ressources que les grands groupes et, en tant qu’équipementier, elle a su intégrer son expertise pour industrialiser son offre sur de faibles volumes.

Des drones, mais pas forcément volants

En 2012, en cherchant à expliquer ce qu’est la mécatronique - alliance de mécanique, d’électronique et de logiciels - afin d’élaborer des outils de communication, Airod Technologies a établi des similitudes avec l’étude de marché sur les drones qu’elle menait en parallèle. S’appuyant sur ses trois métiers historiques, les drones étaient la représentation parfaite du métier de mécatronicien exercé depuis 2002 par l’entreprise. La société s’est donc intéressée à ce marché, qui s’annonçait alors très prometteur, et a réalisé que le savoir-faire nécessaire à leur élaboration se trouvait déjà dans sa banque de composants. Elle a conçu dans un premier temps un UGV (Unmanned Ground Vehicle), ou véhicule terrestre autonome, s’adaptant à tous les besoins : labour sur sol incliné, intervention sur un bâtiment en flammes, port de charges lourdes… "Le coût reste élevé, confie Laurent Latorse, mais nous proposons déjà des prix compétitifs, autour de 15 000€, alors que la concurrence se situe plutôt à 25 000€. De plus, ils pourraient encore baisser car les drones ne nécessitent pas tous les mêmes fonctionnalités."

En 2013, l’entreprise lauréate du dispositif Midinvest, a construit un quadricoptère, un drone volant à quatre moteurs. Il réalise des vols stabilisés permettant la localisation et le suivi, ainsi que des explorations à moindre coût, utiles par exemple pour rechercher des personnes en montagne.

Airod Technologies conçoit aussi des drones "classiques", qui permettent par exemple un épandage raisonné. Grâce à un système de capteurs mesurant l’humidité ou la richesse du sol, ils apportent la juste quantité d’eau ou de produits phytosanitaires. Ces drones peuvent surveiller des pipe-lines ou des lignes de chemin de fer. "Ce secteur devrait créer des emplois, au sein de "stations-service" pour drones nécessitant aussi des réparateurs", ajoute le dirigeant.

Seule société à proposer ces trois types de drones, Airod Technologies se positionne sur de nombreux secteurs : automobile, ferroviaire ou maritime, spatial, militaire, environnement, agroalimentaire, bio-santé, nucléaire…

"Du fait de cette diversité de nos activités, nous avions besoin de faire le point sur notre organisation. C’est dans cette optique que nous avons sollicité l’accompagnement de Midi-Pyrénées Expansion. Nous avons été coachés afin de pouvoir présenter la société à des investisseurs de manière concise et avantageuse", explique Laurent Latorse. L’entreprise souhaite en effet lever des fonds pour développer l’activité de drones.

Depuis 2013, Airod Technologies a entamé une phase de certification EN9100 et a mis en place une réorganisation financière et un plan de trésorerie. Le dirigeant ajoute : "Nous avons professionnalisé nos ressources humaines et mis en place des plans de formation et des dispositifs de qualité en interne.". C’est sur cette lancée que l’entreprise a fait partie des lauréats de Midinvest en 2013.

Plus d’informations sur www.airod-tech.com